ENDROITS RÉCENTS

Fermez
Ajouter un endroit
Modifier vos endroits sauvegardés

Du plancton sous les glaces de l'Arctique

Simon Granger, rédacteur - MétéoMédia

13 juin 2012 — (10h00) Des scientifiques ont récemment fait une découverte surprenante dans l'Arctique : ils ont décelé une présence importante d'algues sous les glaces polaires, ce qui laisse croire que ces eaux pourraient être beaucoup plus vivantes qu'on le croit.

L'équipe du projet ICESCAPE a découvert du phytoplancton sous les glaces de l'Arctique (Image : Youtube).
L'équipe du projet ICESCAPE a découvert du phytoplancton sous les glaces de l'Arctique (Image : Youtube).

En vidéo : Patrick de Bellefeuille parle de cette surprenante découverte à l'émission C'est dans l'air.

Des chercheurs de l’Université Stanford, en Californie, ont identifié des colonies entières de phytoplancton, s’étendant sur des dizaines de kilomètres dans la Mer des Tchouktches.

Ces scientifiques font partie de l'équipe du projet ICESCAPE, une expédition financée par la NASA qui parcourt l'Arctique afin d'étudier comment la vie marine s'adapte au recul des banquises.

Le phytoplancton est à la base de la chaîne alimentaire et absorbe le gaz carbonique contenu dans l’atmosphère. 

Les chercheurs croient que l’amincissement et la fonte du couvert de glace arctique pourraient avoir contribué à rendre cette région plus riche, en permettant un meilleur apport de lumière. 

Le plancton a besoin de deux éléments pour se développer : des nutriments et de la lumière. On savait déjà que les eaux de l'Arctique contenaient les nutriments, mais on ignorait jusqu'à maintenant si la lumière était suffisante pour permettre au plancton de proliférer.

Les détails de cette découverte ont été publiés la semaine dernière dans le magazine Science.

Connectez-vous ou créez un compte pour soumettre un commentaire.




Commentaires





Où que vous soyez , ayez accès à nos prévisions

Obtenez nos prévisions et alertes directement sur votre ordinateur

  • RSS ET données
Ajoutez la météo à votre site web ou à votre lecteur RSS.