ENDROITS RÉCENTS

Fermez
Ajouter un endroit
Modifier vos endroits sauvegardés

Le vélo en été comme en hiver!


Joachim Tremblay, rédacteur - MétéoMédia
8 décembre 2012 — (9h20) Pour de plus en plus de Québécois, temps froid et vélo ne sont plus nécessairement antonymes. En effet, les vertus du vélo hivernal sont découvertes par de plus en plus de gens qui désirent faire de leur bicyclette leur principal moyen de transport. Et les arguments en faveur de cette activité sportive hivernale sont nombreux!


Quoi de mieux qu’une bonne dose d'air et de lumière chaque jour pour se maintenir dans une condition physique optimale!
Quoi de mieux qu’une bonne dose d'air et de lumière chaque jour pour se maintenir dans une condition physique optimale!

En vidéo : entrevue avec Jérôme Normand, directeur d’Environnement jeunesse.

Des études tendent à démontrer que de plus en plus de personnes s’adaptent et empruntent le réseau cyclable hivernal à Montréal.

Une étude de l’Université McGill concluait en 2011 que l’achalandage sur certains tronçons du réseau blanc (pistes cyclables maintenues à l’année à Montréal) avait quintuplé, de 2008 à 2011.

«Donc cinq fois plus (de cyclistes) sur les routes. C’est vraiment un transport utilitaire qui se fait à l’année de plus en plus », souligne Jérôme Normand, directeur d’Environnement jeunesse.

Plusieurs craintes et réticences persistent cependant autour du cyclisme hivernal. La conduite et la préparation sont plus importantes qu’en cyclisme estival.

En effet, avant se lancer dans les rues enneigées, quelques conseils d’usage s’imposent, afin de pouvoir pédaler en toute sécurité. 

Entretenir et choisir votre monture

Eh oui, votre vélo peut passer l’hiver à l’extérieur, dans le banc de neige. Cependant, si vous décidez de le rentrer tous les jours, vous devrez l’éponger pour éviter une corrosion prématurée. 

Par contre, après une nuit très froide, certaines parties du vélo et surtout votre cadenas sont susceptibles de geler. 

Dans ce cas, une petite dose de liquide qui dégivre les serrures fait des miracles. Cependant, mieux vaut prévenir que guérir et une bonne lubrification générale de la bicyclette s’impose avant la saison froide. 

Les parties particulièrement vulnérables au gel sont la serrure du cadenas, les mâchoires de frein, les câbles qui actionnent les freins, les dérailleurs et les câbles des dérailleurs. 
Lorsque vient le temps de choisir un vélo pour l’hiver, la simplicité prévaut. Il doit être robuste et peu coûteux, car il sera soumis aux aléas du climat et à l’effet corrosif du calcium. 

La largeur des pneus est également un facteur important, puisque l’adhésion est moins grande dans la neige. Les garde-boue sont également de mise en raison de la fameuse «slush» hivernale. 

Les vêtements

Le bon vieux principe de la pelure d’oignon demeure la meilleure protection . En d’autres mots, plusieurs couches valent mieux qu’une seule trop lourde. Une tuque mince sous le casque est essentielle. 

Les mains sont aussi très sensibles au froid. Il est primordial de bien les protéger, et ce, autant pour le confort que pour la sécurité. Vous devrez donc choisir des gants qui protègent du vent, et qui conservent une certaine souplesse afin que les doigts puissent bien manœuvrer les freins. 

Finalement, étant donné que l’obscurité tombe rapidement en hiver ou qu’une tempête peut pointer le bout de son nez, il est important de toujours être bien visible. Installer des réflecteurs, en plus de lumières clignotantes à l’avant et à l’arrière de votre vélo, vous permettra d’être bien vu en tout temps. 

Eh oui, votre vélo peut passer l’hiver à l’extérieur, dans le banc de neige.
Eh oui, votre vélo peut passer l’hiver à l’extérieur, dans le banc de neige.

Adapter sa conduite


L’important, en hiver, c’est de bien planifier ses déplacements et le temps requis pour se rendre à sa destination. En effet, les délais ne sont pas les mêmes qu’en été, puisque les conditions de la chaussée sont fort différentes. Il est donc nécessaire de prévoir un peu plus de temps pour les déplacements. 

Il est essentiel d’adopter un rythme lent et régulier et d’éviter les manœuvres brusques. Regardez en avant et tenez-vous prêt à freiner en prévision des virages. Tout comme pour les chauffeurs de voiture, souvenez-vous que les routes mouillées réduisent votre distance de freinage et augmentent la distance d'arrêt. 

Les rues moins fréquentées et les pistes cyclables sont idéales pour se tenir loin des voitures, mais sont souvent recouvertes de neige durcie et de glace, augmentant ainsi le niveau de difficulté. Si vous optez pour ce genre de route, prévoyez plus de temps pour effectuer votre trajet, afin de pouvoir ralentir dans les passages dangereux. 

Si vous sentez que vous perdez le contrôle de votre vélo, essayez de vous diriger vers un monticule de neige. Cela ne vous empêchera pas de tomber, mais les blessures risquent d’être mineures et vous éviterez de vous retrouver par terre en pleine circulation ou  à une intersection ou encore de foncer dans une voiture. 

Connectez-vous ou créez un compte pour soumettre un commentaire.




Commentaires





Où que vous soyez , ayez accès à nos prévisions

Obtenez nos prévisions et alertes directement sur votre ordinateur

  • RSS ET données
Ajoutez la météo à votre site web ou à votre lecteur RSS.